Eoliennes tournai

Pour toucher des subventions pour ses éoliennes, il faisait pédaler ses employés

By Rédacteur en chef, janvier 25, 2014

C’est dans le Hainaut tournaisien que l’énorme escroquerie a été découverte après que les employés d’une société de gestion d’éoliennes ont alerté les autorités publiques.

Tout avait pourtant bien commencé pour ce quadragénaire chef d’entreprise dynamique qui décide de se lancer dans le business florissant des énergies renouvelables. Les succès s’enchainent et le parc des éoliennes croit sans cesse aidé en cela par des généreuses subventions octroyés par le Royaume Belge.

Malheureusement le vent tourne et des nombreuse éoliennes finissent par ralentir voire par s’arrêter à cause des conditions météorologiques peu favorables. C’est alors que le tournaisien a une idée saugrenue  : Afin de continuer à faire tourner les hélices de ses éoliennes, et ceci dans le but de ne pas remettre en cause les juteux contrats qu’il a signé avec le fournisseur historique belge Electrabel, il décide de les alimenter avec la force motrice de ses propres employés, en les faisant pédaler dans une salle construite spécialement à cet effet.

Il nous donnait à manger des céréales bio pour augmenter le rendement

se souvient amer un employé de la société, victime de l’entrepreneur peu scrupuleux. Entre temps l’entrepreneur menait une vie de pacha: voitures électriques dernier cri, maisons luxueuses passives, voyages exotiques.

Le pot aux roses a été découvert par hasard par un chasseur qui s’était aventuré près d’une éolienne. Ayant aperçu plusieurs personnes y pédalant, et qui a prévenu les service compétentes.

La police belge a entendu l’homme d’affaire qui devrait être présenté à un juge d’instruction et devra répondre de ses actes.